Agiliser une équipe ou un projet


Agiliser une équipe ou un projet


La gestion de projet a radicalement changé au cours de ces 10 dernières années. Le lean et les méthodos agiles (comme Scrum) sont entrées dans les mœurs. Il y a donc bien souvent une réelle « intention agile » dans les organisations.

Et vous, quelle sorte d’agilité voulez-vous? Entre l’application stricte d’une méthodologie efficace et la mise en pratique d’une intention participative, il y a 50 nuances d’agilité. Il n’y a pas de juste milieu, il y a juste votre intention et l’impact qu’elle va avoir sur votre organisation. Mon rôle sera de permettre à votre équipe d’expérimenter graduellement différentes pratiques agiles et de trouver peu à peu un mode de fonctionnement qui lui ressemble.

L’impact systémique de la démarche ne manquera pas de vous étonner. En levant le voile sur des zones d’ombres, mais en révélant également des pépites insoupçonnées, ce processus d’agilisation trouvera alors peu à peu sa place dans une vision renouvelée de l’entreprise. Graduellement, les équipes vont élever leur niveau de jeu. Mais cela requiert de la pratique. De cette pratique va découler une maturité et une énergie étonnante, qui va transformer les équipes, les personnes qui les composent, les projets auxquels chacun s’affilie et l’entreprise qui les porte.


Avec quels outils?

Les outils habituels pour ce type de coaching sont notamment:

  • la définition de la pyramide des niveaux logiques (mission, vision, sphère d’autonomie, capacités et compétences, habitudes et contexte);
  • la visualisation du modèle systémique de l’équipe;
  • le bilan de compétences des participants;
  • les techniques sociocratiques de feed-back et de prise de décision;
  • la mise en pratique des plannings, reviews, retrospectives et stand-ups;
  • les techniques de facilitation de pratiques d’intelligence collective;
  • les techniques de constitution et de grooming du backlog, dans une perspective d’amélioration continue;
  • l’utilisation d’outils digitaux appropriés tels que Jira, VersionOne, Scrumwise, Azure Devops… (si la taille du projet le justifie).

Comment?

En collaboration avec les membres de l’équipe et les parties prenantes, nous réalisons une description systémique du contexte et des intentions de départ. Durant la phase préparatoire (« sprint zéro »), nous installons collectivement les artefacts agiles (backlog, lexique, definition of done etc) et j’installe (si nécessaire) les bases théoriques de l’agilité. Nous entamons alors les sprints et j’accompagne l’équipe lors de la mise en oeuvre de ces pratiques. Ma présence décroit progressivement, au fur et à mesure que l’équipe développe sa capacité à fonctionner de manière autonome.

Où et quand?

Chez vous, en vos bureaux. Habituellement sous la forme de 2 à 3 rendez-vous chaque semaine (2 à 3h par rendez-vous), puis espacement progressif des séances pour tendre vers zéro après 3 à 6 mois. Les séances sont habituellement planifiées 3 ou 4 semaines à l’avance.


Search